Interview avec Patrice, conducteur de travaux cuisine à Cholet
Le 13 Décembre 2019

Depuis quand travailles-tu à Hexa ?
Le 2 janvier, cela fera 22 ans que je suis ici.

Quel était ton parcours avant d’être conducteur de travaux cuisine aux Solidaires – l’Esprit hexa ?
J’ai un brevet technicien en ameublement. Au départ, j’ai travaillé dans une entreprise où l’on faisait de l’ébénisterie, notamment pas mal de boiserie et aussi beaucoup de restauration de monuments historiques. J’ai eu l’occasion de travailler sur deux palais en Arabie Saoudite, où là j’ai touché vraiment du très haut de gamme. Puis suite à un souci financier, le prince avait décidé de ne plus financer son projet, j’ai été licencié. Auquel cas, j’ai recherché un autre travail. Ensuite je suis arrivé chez Ordo à Montaigu où là j’y ai travaillé pendant trois ans. J’ai trouvé mon travail un peu ennuyeux car je n’avais pas forcément de contacts avec les clients. Donc au bout de trois ans, même si j’avais déposé deux brevets là-bas sur un fonctionnement spécifique, je suis parti pour rejoindre Les Solidaires.

En quoi consiste ton métier ? Quelles sont tes missions ? Comment gères-tu ton équipe ?
Il y a deux autres conducteurs de travaux, quatre installateurs de cuisines, deux carreleurs et un plombier. Dès qu’une cuisine est vendue par un commercial, je vais récupérer ces informations sur un fichier. Cela arrive une à deux fois par semaine. Ensuite je positionne les chantiers sur un planning. Nous traitons les dossiers par rapport aux dates d’installations. Pour l’organisation des installateurs : Frédéric est rattaché au magasin de Saumur, Sébastien est rattaché au magasin d’Angers, Guillaume est plutôt rattaché au magasin de Rezé et Valentin est plutôt rattaché au magasin de Cholet.

Donc une fois qu’un dossier cuisine est vendu à un client, on (les conducteurs de travaux) a en charge toute la partie technique. Et 90% des cas, on va chez le client pour faire une visite technique et contrôler tout ce qui est dimensionnel et également contrôler tous les réseaux aussi bien eau chaude, eau froide, évacuation que les réseaux électriques. De manière à ce qu’une fois sur place, notre installateur est prêt à travailler, sans générer de problèmes pendant l’installation. On doit être en mesure d’être certain de pouvoir finir le chantier.

Une fois que les visites techniques sont faites, on doit préparer le dossier et passer toutes les commandes chez les fournisseurs. Nous passons les commandes en fonction de ce qu’on a pu voir chez le client. On envoie ça chez nos fournisseurs puis on les donne à Myriam (responsable approvisionnement). Huit à quinze jours avant l’installation on prépare un dossier pour le poseur, sur lequel on va mettre toutes les instructions à suivre pour que la pose se déroule bien.

Selon toi, quelles sont les qualités d’un conducteur de travaux cuisine ?
Il faut être très organisé. Il faut prendre les choses de manière chronologique. Par exemple, on ne va pas commander un chantier pour la semaine vingt alors qu’il y a un chantier pour la semaine huit qui n’est pas encore commandé. Ce n’est pas normal. On travaille dans l’ordre, il faut être assez catégorique. Il faut anticiper la situation. Si on a beaucoup d’avance on peut réagir. Si on travaille toujours la veille pour le lendemain, on n’a pas de temps de réaction et c’est là qu’on peut faire des erreurs. Il faut savoir anticiper et réagir.

Quelles sont tes motivations dans ton travail ?
Ce qui m’intéresse ici c’est le fait qu’on soit une SCOP. On ne travaille pas que pour soi, parce que c’est quand même un travail d’équipe. Mais au moins quelque part, l’investissement peut rapporter quelque chose à tout le monde. Je ne voulais pas entrer dans une entreprise où tout le monde pouvait s’en foutre un petit peu. Je voulais vraiment que les gens soient investis. Ce qui m’importe c’est de travailler le côté technique et avoir du relationnel avec les clients et les fournisseurs.

Et pour finir, quel a été ton projet coup de cœur ?
Il n’y en n’a pas forcément. Mais en termes de réalisation ce que j’aime bien c’est quand on fait des travaux qui sortent un peu de l’ordinaire. Et surtout quand on va faire des travaux de grande envergure, des travaux de modification de structure donc de cloisons : des travaux de carrelage, travaux d’aménagement de cuisine, salle de bain.
Je ne m’arrête pas au projet de la simple cuisine où là je dirais que n’importe qui est à même de le faire. Nous c’est un aménagent plus globale où l’on va pouvoir s’y retrouver.