Conduit Existant

Il faut réaliser dans un premier temps un diagnostic.
Il existe plusieurs types de conduit de fumée :

  • Les conduits boisseau en terre cuite ou briques (25 X25 , 20 X40, etc..)
  • Les conduits simples ou multi parois béton
  • Les conduits composites métalliques rigides isolés. L’entreprise Poujoulat est la référence dans ce domaine, mais ce n’est pas la seule.

Ce dernier type de conduit est installé à ce jour dans quasiment toutes les habitations. Sa facilité d’installation en est l’une des raisons.
Dans cette vérification d’un conduit existant, il faut prendre en compte plusieurs critères :

  • L’étanchéité
  • La distance de sécurité par rapport aux matériaux combustibles (poutre bois, plastique, polystyrène,…)
  • La hauteur du conduit. Important dans certains cas, type foyer ouvert pour l’évacuation de fumées.
  • Les côtes intérieures du conduit.

Si le conduit est aux normes, on peut installer un appareil. Le tubage inox à mettre dans le conduit dépendra de ce que le fabricant de l’appareil à définit, de la hauteur et des côtes du conduit. Ceci pour une performance maximale. Le tubage a essentiellement pour objet d’assurer l’étanchéité aux fumées d’un conduit d’évacuations et de répondre aux conditions suivantes (évacuer les produits de combustion, améliorer l’isolation du conduit, assurer le tirage nécessaire,…).Par contre le tubage ne peut avoir pour effet de reconstituer l’intégralité et la stabilité du conduit. Il ne rendra pas aux normes un conduit défectueux. Il faudra dans ce cas créer un conduit.

Conduit à créer

Dans le cas ou le conduit est absent ou il est à refaire, il faut définir ce dont nous avons besoin. Cela dépendra de l’appareil et de l’environnement (type de maison, ).
Comme nous l’avons écrit dans l’autre chapitre, la majorité des conduits installés sont de type inox, rigides et isolés.
En fonction de l’installation un diamètre différent peut être mis en place (exemple : foyer ouvert D.280 intérieur).

Des règles ont été instaurées pour un bon fonctionnement :

  • La sortie de toit du conduit de fumée doit être située à 40 cm au dessus du faitage (dans un rayon de 8 mètres de distance).
  • L’angle de dévoiement maximum autorisé sur tout type de conduit est de 45 °. Deux dévoiements sont autorisés, avec maximum 5 mètres entre les 2.
  • L’origine des composants du conduit doit provenir d’un seul fabricant, avec le même diamètre sur toute la hauteur.

Conclusion : Dans tous les cas il faut faire appel à un professionnel pour ce diagnostic et pour avoir le conduit liant efficacité et normes.