L’installation d’un poêle à bois commence par une réflexion sur son emplacement.
En général, on installera le poêle dans les pièces de vie pour qu’une partie de la chaleur chauffe les pièces attenantes.
La répartition de la chaleur se fera d’autant mieux s’il se trouve au milieu de la pièce.

De plus la sortie de toit du conduit de fumée doit dépasser de 40 cm minimum le faîtage, comme l’exige la réglementation. Ainsi cet aspect délimitera également l’emplacement possible du poêle à bois à l’intérieur de l’habitation.

Si l’appareil de chauffage doit chauffer des pièces à l’étage, mieux vaut le rapprocher de la cage l’escalier. Mais dans tous les cas, la chaleur obtenue sera moindre qu’au rez-de-chaussée.

L’emplacement choisi conditionne également la taille du poêle. En effet le volume, l’isolation de votre habitation, sont des points à prendre en considération pour le choix de votre poêle.

Les règles de sécurité

Du fait de la chaleur qu’il dégage, le poêle doit être placé de manière judicieuse dans une maison. Et sur ce point, voici quelques petits conseils…

  • Premièrement, afin d’éviter tout risque de départ de feu due à la chaleur dégagée par la combustion, le conduit de raccordement doit être situé à une distance de 3 fois son diamètre de tout matériau combustible (bois, papier-peint). Cette distance peut être réduite à 1.5 fois le diamètre nominal si une protection contre le rayonnement créant un vide d’air et fabriqué en matériau non combustible est installé entre le conduit de raccordement et les matériaux combustibles voisins
  • Concernant le sol, et si celui-ci est inflammable (parquet par exemple), une plaque de protection en verre ou en acier sous le poêle s’impose. L’épaisseur de cette plaque dépendra de la distance du poêle au sol : plus le foyer du poêle sera prêt du sol, plus l’épaisseur devra être importante.
  • Il faudra aussi prévoir une amenée d’air à proximité du poêle. Celle-ci peut-être prise au sous-sol ou sur un mûr extérieur. Elle est même obligatoire si l’habitation est équipée d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC). L’installateur connaît les sections à respecter

En conclusion, l’emplacement doit tenir compte du meilleur sens de circulation d’air, des règles de sécurité et enfin de l’aspect visuel du poêle dans votre pièce.

Maintenant que vous connaissez les éléments déterminant l’emplacement d’un poêle, visualisez les différents lieux possibles et imaginez votre poêle dans son futur emplacement.
Votre installateur vous guidera dans ce choix

croquis_pose_poe%cc%82le