La chaleur par convection :

La convection est produite par le corps en fonte qui réchauffe l’air entourant le poêle.
Cet air préchauffé se diffuse ensuite dans la pièce, de façon ascendante (principe de la Montgolfière) pour s’accumuler au plafond, l’air ascendant se diffuse ensuite dans la maison.
La chaleur produite par un poêle en convection, va monter rapidement en température, par contre elle retombera plus vite dès lorsqu’il n’y a plus de braise.
L’air chaud à tendance à stagner au plafond, et il sera possible de le renvoyer vers le sol à l’aide d’un ventilateur au plafond. La convection réchauffe la pièce un peu plus lentement que le rayonnement.

La chaleur par rayonnement :

La chaleur va rayonner à travers la vitre de la porte et par la chamotte du foyer (argile pressée et cuite) qui charge toute les matières naturelles qui composent l’habitation.
Le rayonnement, c’est donc l’émission invisible de chaleur. Les rayons émis sont véhiculés par l’air jusqu’à ce qu’ils rencontrent une matière qui les absorbe. Ce qui aura pour conséquence le réchauffement de cette matière.
Comme pour le soleil, les rayons sont véhiculés dans l’air jusqu’à rencontrer une matière (bois, brique, ..) qui absorbe et subit de ce fait un réchauffement.
La chaleur par rayonnement permet d’avoir une température relativement homogène dans les pièces de vie.
Ce type de chaleur est idéal pour les pièces à hauts plafonds, les immeubles mal isolés ou tout simplement si vous attendez de votre appareil une chaleur immédiate et directe.
La majorité des poêles sont conçus pour réaliser rayonnement et convection associés, les poêles à rayonnements sont en moyenne à 80% de rayonnement et 20% de convection (par le tuyau de raccordement).

Conclusion :

A ce jour, il s’installe de plus en plus de poêle à rayonnement, au détriment de poêles à convection. Les poêles à rayonnement correspondent plus à la demande des clients en termes de confort et de diffusion de chaleur. Alors qu’avec un chauffage par convection, la différence de température entre le sol et le plafond peut s’élever à 10°C, avec la chaleur rayonnante, elle est limitée à 2°C à 4°C. La température ambiante n’a pas besoin d’être élevée, d’où une nouvelle source d’économie d’énergie et une sensation douce et agréable d’une chaleur qui vous enveloppe.

convection_et_rayonnante photo_rayonnement_et_convection