Aujourd’hui, la cuisine ouverte est une tendance incoutournable dans l’habitat. L’absence de mur ou de cloison entre salon, salle de séjour et cuisine donne lieu à de vastes pièces à vivre qui prônent avant tous le gain d’espace et la convivialité.
Néanmoins, nous sommes encore nombreux à préférer une fermée. Conserver cette pièce à part permet d’utiliser tous les murs et présente notament l’avantage d’éviter la circulation des odeurs.
Pour répondre à la question « ouverte ou fermée? », il convient d’analyser le mode de vie de votre foyer, vos habitudes quotidiennes et vos activités dans la cuisine.

La cuisine ouverte convivialité, modernité, luminosité,…

Les codes actuels appellent au partage et à l’ouverture sur la pièce à vivre. Le maître ou la maîtresse des lieux n’est plus retranché(e) derrière ses fourneaux dans une pièce à part pendant que la soirée bat son plein. Elle s’intègre totalement dans l’habitat pour devenir une véritable pièce de vie. Les aficionados de la cuisine ouverte apprécient la convivialité mais aussi le gain d’espace qu’elle offre grâce à des pièces décloisonnées où la fluidité de circulation est favorisée. Une cuisine ouverte s’expose : ceux qui n’aiment pas les regards indiscrets ou n’assument pas le désordre laissé par la préparation d’un repas pourraient être gênés. Mais l’argument principal avancé par les détracteurs de la cuisine ouverte reste la circulation des odeurs et le manque d’isolation des bruits. Une hotte performante est, bien entendu, de rigueur.

Avantages :

  • Conviviale, la cuisine ouverte permet de se réunir et de partager autour de la préparation et de la dégustation des repas.
  • En réunissant au moins deux espaces en un, on agrandit la pièce de vie et on gagne forcément en fluidité.
  • Une cuisine ouverte bénéficie de plus de lumière grâce à l’apport de la ou des autres pièces à vivre et ça, c’est bon pour le moral !
  • Sécurisante, une cuisine ouverte permet de garder un oeil sur sa progéniture pendant la préparation des repasou, à l’inverse, de se tenir prêt, depuis le salon, à intervenir aux fourneaux sans obstacle…

Inconvénients :

  • Les odeurs liées à la cuisson circulent facilement. Certes, le problème est aujourd’hui minimisé grâce aux performances offertes par les hottes actuelles, mais cela reste un argument de poids pour les détracteurs de la cuisine ouverte.
  • Côté entretien, désordre et saletés sont exposés à la vue de tous. Un bémol à considérer dans un espace ouvert dans lequel on reçoit aussi ses invités…
  • En termes d’électroménagers, il vaut mieux être prêt à mettre le prix dans des appareils encastrables. Dans une cuisine ouverte, l’harmonie visuelle est primordiale.
  • Le mobilier de la pièce qui fusionne avec la cuisine doit donc être en adéquation avec la cuisine et vice-versa. Si vous emménager dans un nouvel intérieur ou si vous rénovez c’est peut-être le moment de tout changer. Evidement, cela nécessite un budget supplémentaire…

La cuisine fermée intimité, calme, indépendance…

Plus conventionnelle, la cuisine fermée a ses irréductibles. C’est le choix leplus évident pour les personnes qui ne souhaitent pas exposer cette pièce au regard, d’autant plus si on cuisine beaucoup. Elle permet au cuisinier de s’adonner à ses activités en toute tranquilité sans être perturbé par l’extérieur. Evidement, elle a l’avantage de son inconvénient puisqu’en contre partie, il faudra compter par moment sans lui lors de discussions animées pendant les repas de famille ou entre amis. Confinée, la cuisine évite aux odeurs, mais aussi aux bruits, de circuler, et c’est l’argument prinicpal qu’avancent ses défenseurs. De plus, avec une cuisine fermée, il est possible d’utiliser tous les murs de la pièce pour définir son implantation, ce qui offre de belles possibilités d’agencement et de rangement.

Avantages :

  • Fermée, la cuisine renferme odeurs et bruits et évite leur diffusion vers les autres pièces de la maison.
  • Une fois la porte fermée, le cuisinier s’assure plus de tranquilité voire d’intimité.
  • De la même manière, la cuisine fermée offre un avantage appréciable une fois la préparation culinaire terminée : on ne craint pas le désordre !
  • Indépendante du salon ou de la salle à manger, la cuisine peut s’affranchir de leur esthétique. En optant pour une cuisine fermée, on peut choisir un style qui lui est propre, sans craindre le faux raccord ! Cela offre plus de liberté en termes décoratifs…

Inconvénients :

  • Si on peut apprécier sa tranquilité, à l’inverse on est coupé des conversations et des activités du reste de la maison une fois derrière les fourneaux.
  • Les allers-retours entre la salle à manger et la cuisine se font nombreux et supposent une certaine organisation.
  • La plupart des cuisines des grandes villes n’excédant pas 10m2, le matin, à l’heure du petit déjeuner, on peut vite se marcher sur les pieds.
  • En général, une cuisine a une seule ouverture vers l’extérieur, en fonction de son exposition, la lumière naturelle peut donc manquer. Il est primordial de bien éclairer sa cuisine dans le cas d’une pièce fermée.

L’alternative : la semi-ouverture

Si le choix s’avère difficile et si l’espace et les contraintes du lieu le permettent, opter pour une cuisine semi-ouverte se révèle être un bon compromis. Si vous appréciez de pouvoir ouvrir la pièce sur le salon pour échanger facilement avec votre famille ou vos invités, mais que vous souhaitez conserver une intimité ou dissimuler le désordre quand c’est opportun, cette option est adéquate. Plusieurs solutions peuvent ainsi être mises en oeuvre.

Pour décider facilement d’ouvrir ou de fermer la cuisine au reste de l’habitat, l’aménagement d’une porte coulissante peu s’avérer judicieuse car on gagne en flexibilité.

Délimiter sans cloisonner, voila l’enjeu d’une cuisine semi-ouverte. Mais vous pouvez aussi opter pour d’autres solutions. Pourquoi ne pas créer une cuisine de style véranda, par exemple, séparée du salon ou de la salle à manger par une grande fenêtre de style verrière? Ou opter pour un mur de rangements qui, au lieud’être adossé à une cloison, viendra scinder la pièce en deux parties, l’une dédiée à la cuisine, l’autre au séjour?